Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Tabouanant Magaⵣine

Le Tabouanant Magaⵣine

Le journal de ceux et celles qui n'ont pas oublié d'où ils viennent


Khadoudja N’Salah, une vie, une œuvre

Publié par Karim Kherbouche sur 11 Juin 2009, 21:57pm

Catégories : #Portrait d'une personnalité du village

On regrette aujourd’hui que nous n’ayons pas écrit la vie et la pensée des anciens de Tabouanant. Hélas, à chaque fois qu’un vieux nous quitte à jamais, c’est comme une bibliothèque qui brûle.

Parmi ces grands penseurs que notre village a connu, on peut citer Lla Khadoudja N’Salah paix à son âme. L’une des expressions qu’on lui attribue et que j’apprécie personnellement c’est « Yella wamek umbesseh’ ulamek » que j’ose traduire comme suit : c’est trop compliqué pour être résolu bien que tout soit clair comme de l’eau de roche ! N’est-ce pas là le doute philosophique exprimée dans toute sa splendeur ?

 

J‘adore aussi cette histoire :

- Jadis, la maison où Lla Khadoudja habitait est située à côté de la rue et elle n’avait de mur de clôture, ce qui l’exposait alors aux passants qui ne pouvaient pas s’empêcher de la saluer à chaque fois. Son fils, Ali, qui travaillait à Alger, lui a promis de lui envoyer de l’argent pour construire ledit mur mais il avait tardé à le faire. Un jour, un villageois qui travaillait aussi à Alger a dit à Lla Khadoudja :

- Demain, je partirai à Alger, alors si vous avez un message pour votre fils, je suis prêt à le lui transmettre.

- Dis-lui tout simplement que j’en ai assez des « Salam Ouâlikoum » !

Quand son fils a eu ce message, il l’a illico presto décodé ! Il a compris qu’il devait lui envoyer en urgence l’argent promis pour construire ce mur et l’épargner ainsi des incessants Salam Ouâlikoum des passants !

Karim Kherbouche

 

N-B. : Si vous connaissez une histoire comme celle-ci ou une expression qu’on attribue à Lla Khadoudja, n’hésitez pas à l’ajouter comme commentaire. Je sais que cette grande dame a laissé un héritage littéraire oral immense et elle mérite tout un ouvrage à elle seule ! Outre le devoir de mémoire, l’objectif de ce modeste article est de sauver de l’oubli le peu que l’on peut sauver de sa riche et prolifique œuvre. Alors, à vos claviers !

Commenter cet article

benmessaoud salah 05/01/2010 20:08



Bonjour je suis trés touché par le temoignage que tu a apporté sur ma tante kadhouja (C'est la soeur a mon pére Ali )
Bonne continuation 
Bravo



dissertation 24/08/2009 06:04

Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!__________________dissertation

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents